Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !

vendredi 20 octobre 2017

Éliminer avec sécurité les traverses de chemin de fer usagées utilisées dans les ménages privés
facebook twitter linkedin scoopit

Éliminer avec sécurité les traverses de chemin de fer usagées utilisées dans les ménages privés
Santé-Environnement

Publié le jeudi 10 août 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Les particuliers achètent volontiers des traverses de chemin de fer mises au rebut en raison de leur résistance aux intempéries et les posent dans leurs jardins pour soutenir des talus ou entourer des platebandes. Pour les protéger des intempéries, des champignons et des insectes nuisibles, les traverses ont été traitées à la créosote, une huile de goudron. Les traverses en bois qui renferment de l’huile de goudron sont identifiables aux adhérences noires et collantes et à l’odeur typique de goudron, notamment lorsque les températures sont élevées.

La mise à disposition de traverses en bois est interdite dans l’UE depuis 2003 à cause de la créosote qui est cancérigène. Il est interdit de placer des traverses en bois imprégné sur la voie publique, par ex. dans les terrains de jeux. Cette interdiction ne s’applique toutefois pas aux ménages privés.

Danger pour l’homme et l’environnement

La créosote est un biocide noir et visqueux, distillé à partir du goudron. Les composants organiques, notamment le benzo[a]pyrène, sont cancérigènes.

Le biocide est absorbé au contact de la peau. Il est difficilement biodégradable et s’accumule dans l’organisme. En temps de pluie, les substances sont lessivées au fil du temps et rejoignent ainsi les sols et les eaux souterraines. En présence de températures élevées, le biocide s’évapore et rejoint ainsi l’atmosphère.

Outre les agents d’imprégnation, le bois peut également contenir des résidus provenant de l’exploitation ferroviaire. On citera entre autres des résidus d’huile usagée issus du matériel roulant et des wagons (roulements de roue, dispositifs de graissage des boudins), des poussières issues de plaquettes de frein contenant de l’amiante, liées aux surfaces huileuses, de la suie des gaz d’échappement ainsi que des résidus d’herbicides utilisés pour désherber le ballast de la voie ferrée.

Élimination gratuite pour les ménages privés, assurée par la SuperDrecksKëscht® fir Biirger

  • La SuperDrecksKescht® se charge de l’élimination gratuite de ces produits chez le consommateur.
  • La SuperDrecksKescht® vient les chercher sur demande avec un camion.
  • Seules sont acceptées les traverses en bois.
  • Les traverses en bois doivent être démontées et stockées de manière à ce qu’elles puissent être soulevées par un chariot élévateur (par ex. sur une palette ou sur du bois d’équarrissage).

Veuillez respecter les consignes suivantes :

  • N’utilisez jamais les traverses de chemin de fer comme bois de chauffage.
  • Portez des gants appropriés lorsque vous manipulez les traverses afin d’éviter tout contact avec la peau.
  • Si les traverses sont anciennes et fragiles, nous vous recommandons de porter en plus un masque anti-poussière.

Transport et recyclage

La société labellisée Hein Déchets située à Bech-Kleinmacher vient chercher les traverses en bois au centre logistique de la SuperDrecksKëscht® et les transporte jusqu’à Mayence où se trouve une entreprise spécialisée.

Ici, les traverses en bois sont prétraitées et font l’objet d’une valorisation thermique dans une centrale biomasse dans la ville voisine de Wiesbaden qui dispose d’installations de filtration très modernes. De l’électricité et de la chaleur à distance sont produites lors de ce processus.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à vous adresser à la SuperDrecksKëscht® fir Biirger, Thierry Freres, tél. : 488 216 237, courriel : thierry.freres@sdk.lu

Communiqué par la SuperDrecksKëscht®

Publié le jeudi 10 août 2017


Santé-Environnement
distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Le changement, c’est maintenant !

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde », disait Gandhi. Un simple geste, une bonne habitude, une petite action répétée chaque jour peuvent avoir de grands effets sur la société et sur ...

Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires