Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Elections européennes : les candidats luxembourgeois s’engagent pour un commerce équitable
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Elections européennes : les candidats luxembourgeois s’engagent pour un commerce équitable

Politique & Gouvernance

Publié le
vendredi 23 mai 2014 à 06:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Dans le cadre de la Journée Internationale du Commerce Equitable, Fairtrade Lëtzebuerg a.s.b.l. a convié, le 10 mai dernier, les têtes de liste des neuf partis luxembourgeois participant aux élections européennes. Les représentants des partis suivants ont été présent et se sont engagés à soutenir le commerce équitable en signant le manifeste "Vote4FT" : Marc Angel (LSAP), Charles Goerens (DP), Viviane Reding (CSV), Claude Turmes (Déi Gréng), Justin Turpel (Déi Lénk), Felix Monteiro (PID), Sven Clement (Piratepartei).

Lors de la prochaine législature, l’Union européenne et plus particulièrement les membres du Parlement européen peuvent avoir un rôle clé à jouer

Aujourd’hui encore, des ingrédients malsains se cachent dans les produits que nous consommons : conditions de travail indécentes, exploitation des enfants, méthodes de production nuisibles à l’environnement, prix non rémunérateurs pour les petits producteurs. Le commerce équitable cherche à éradiquer ces caractéristiques d’un commerce mondial injuste et à donner aux producteurs les moyens de sortir de la pauvreté par leurs propres forces grâce au commerce.

À l’aube des élections européennes, la campagne Vote for Fair Trade lancée par la FTAO (Fair Trade Advocacy Office), le réseau européen du commerce équitable, invite chaque candidat aux élections à s’engager au niveau de l’Union Européenne pour la mise en place de politiques pour soutenir le commerce équitable.

Le document clé dans cette campagne est le manifeste du commerce équitable, qui établit les cinq demandes principales à l’Union Européenne pour la période 2014-2019 :

  1. La promotion d’une économie et d’entreprises centrées sur l’humain, dont les activités contribuent à générer des moyens d’existence durables pour tous.
  2. Le soutien d’un cadre européen solide de lutte contre les abus de pouvoir des acteurs dominants, afin d’éviter que les droits humains des producteurs et travailleurs marginalisés soient violés.
  3. La mise en place de mesures qui facilitent l’accès des producteurs à des marchés rémunérateurs dans des conditions équitables et le développement du commerce équitable en Europe comme dans les pays du Sud, conformément aux ODD pour l’après-2015.
  4. Le soutien d’une autre politique commerciale, menée dans l’intérêt général au lieu d’être guidée par les intérêts de puissants lobbies, afin que l’UE devienne un outil de développement économique, social et environnemental.
  5. Les signataires du manifeste s’engagent à devenir l’ambassadrice ou l’ambassadeur d’une stratégie européenne en faveur du commerce équitable et à mettre en cohérence les initiatives locales, nationales et européennes.

Lors de la prochaine législature, l’Union européenne et plus particulièrement les membres du Parlement européen peuvent avoir un rôle clé à jouer pour faire en sorte que le commerce international réponde aux grands enjeux de société, notamment le travail décent et le droit à l’alimentation.

Au Luxembourg, 35 des 54 candidats ont signé le manifeste du commerce équitable et s’engagent à devenir des ambassadeurs du commerce équitable pendant la législature 2014-2019 du Parlement européen.

La liste complète des signatures et des non-signatures peut être consultée sur notre site Internet www.fairtrade.lu .

Communiqué par Fairtrade Lëtzebuerg

Publié le
vendredi 23 mai 2014


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires