Le Quotidien des enjeux du développement durable !

mercredi 26 juillet 2017

ECPAT Luxembourg : Perspectives historiques
facebook twitter linkedin scoopit

ECPAT Luxembourg : Perspectives historiques
Droits humains & solidarité

Publié le vendredi 24 mars 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

ECPAT Luxembourg a été fondée en 1995 avec pour mission de lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. C’est sur l’inspiration de son Altesse Royale la Grande-Duchesse, qui participa à Stockholm au 1er Congrès mondial contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales, qu’ECPAT Luxembourg est née.

Gérée tout d’abord entièrement par des bénévoles, l’association sans but lucratif a reçu l’agrément du ministère des Affaires étrangères comme ONG de développement, en 1999. C’est au début des années 2000 que les premiers projets d’aide aux enfants victimes ou vulnérables à l’exploitation sexuelle ont été lancés, au Sénégal, en Inde et au Mali. Aujourd’hui, en 2017, ECPAT Luxembourg est fort d’une équipe opérationnelle de 10 personnes dont 4 travaillent au Luxembourg, 3 au Mali et 3 au Népal (https://www.linkedin.com/pulse/%C3%AAtre-proche-de-nos-actions-christophe-wantz) .

Au départ, le réseau ECPAT et donc ECPAT Luxembourg, avait pour mandat essentiellement de lutter contre ce qu’on nommait alors « le tourisme sexuel ». Mais les formes de l’exploitation sexuelle des enfants étant changeantes et prenant plusieurs formes, la mission de l’association a évolué. Aujourd’hui les risques d’exploitation liés aux nouvelles technologies sont ainsi de plus en plus importants, et nos actions doivent suivre ces « tendances » (https://www.linkedin.com/pulse/what-child-sexual-exploitation-christophe-wantz).

Notre expertise actuelle nous permet d’identifier, de planifier et de développer nos projets de protection des enfants nous-mêmes, en collaboration avec nos partenaires et d’autres parties prenantes, en toute indépendance et ceci grâce notamment à notre présence sur le terrain à travers nos bureaux de coordination et notre travail à Luxembourg.

Toutes nos actions ont pour objectif de protéger les enfants d’ici et de là-bas contre l’exploitation sexuelle. Ainsi, sur les 20 dernières années, ce sont plus de 400.000 enfants qui ont été les bénéficiaires directs des quelque 22 projets développés par ECPAT Luxembourg dans plus de 30 pays et avec plus de 50 partenaires. Ces chiffres sont sans compter les bénéficiaires indirects que sont leurs familles, leurs communautés et la société toute entière dans laquelle ils vivent.

Au 1er janvier 2017, ECPAT Luxembourg a entamé une nouvelle forme de partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et européennes en signant un accord-cadre de coopération de trois ans et d’un budget de 4,2 millions d’euros pour ses projets en Afrique de l’Ouest et en Asie du Sud. L’accord-cadre est réservé aux ONG ayant fait la preuve de leur capacité de gestion de leurs activités.

Nous avons également depuis 2015 un accord-cadre plus modeste pour nos activités de sensibilisation au Luxembourg. Et nous avons reçu récemment l’agrément du Service national de la Jeunesse pour accueillir des jeunes volontaires.

Mardi 7 février, nous avons eu le privilège et l’honneur d’être reçus en Audience par Son Altesse Royale la Grande-Duchesse avec qui nous avons pu discuter de nos réalisations sur les plus de 20 ans écoulés depuis le Congrès de Stockholm. Son Altesse Royale la Grande-Duchesse, qui s’engage très sérieusement et très sincèrement depuis toujours pour la protection de l’enfance, se souvenait parfaitement du Congrès et des mesures concrètes qui en ont découlé, comme les lois extraterritoriales. Son Altesse Royale la Grande-Duchesse nous a placés « avec enthousiasme » sous son Haut Patronage. Un moment historique de plus pour notre organisation, reconnue dans son travail incessant depuis plus de 20 ans pour créer un monde sans exploitation sexuelle des enfants.

Crédit photo : copyright Isabella Finzi

Communiqué par ECPAT Luxembourg

Publié le vendredi 24 mars 2017


Article de notre partenaire
Droits humains & solidarité
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires