Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Construction et handicap : cap ou pas cap ?
facebook twitter linkedin scoopit

Construction et handicap : cap ou pas cap ?

Qualité de vie

Publié le
vendredi 7 juillet 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

« Accueillant, sécurisant et fonctionnel. C’est ainsi que nous avons pensé le foyer pour jeunes autistes de Rambrouch et c’est ainsi qu’il doit être pour garantir le confort et le bien-être de ses occupants », annonce Marcel Deravet, vice-président de la Fondation Autisme Luxembourg.

Public exceptionnel, chantier exceptionnel ! C’est en se concentrant sur les besoins spécifiques des futurs locataires que la Fondation Autisme Luxembourg construit actuellement un nouveau centre de jour de plus de 3 000 m2 au nord-ouest du pays pour accueillir près d’une vingtaine de personnes atteintes d’autisme avec troubles du comportement.

L’aménagement des trois foyers qui composeront ce nouveau centre prend modèle sur le lieu de vie construit en 2002 à Munshausen. « Après la construction du centre de Munshausen, qui accueille une vingtaine de résidents, la construction d’un nouveau lieu de vie s’est imposée comme une nécessité, non seulement parce que la demande des familles est forte, mais surtout parce que les structures de ce type font encore défaut dans notre pays », ajoute Marcel Deravet.

Architecture simple, mais sécurisante, matériaux ordinaires mais résistants, même si le fonctionnel prime sur l’esthétique, le centre de Rambrouch offrira un cadre de vie agréable à tous les occupants et surtout adapté à leurs besoins. « Bien sûr il n’y a pas de radiateurs dans les chambres pour éviter qu’ils ne soient manipulés ou même arrachés, il n’y a pas non plus de salles de bain individuelles pour prévenir une éventuelle utilisation inadéquate de l’eau et les fenêtres sont fermées à clés pour garantir la sécurité des occupants, mais tout est mis en œuvre pour leur offrir la plus grande autonomie possible », explique le vice-président de la Fondation Autisme Luxembourg. Chaque foyer, où sont accueillis 6 à 7 résidents, est encadré par plus d’une dizaine d’éducateurs spécialisés qui les accompagnent tous les jours et toutes les heures. Les résidents bénéficient d’un lieu de vie où tous les espaces sont clairement définis en fonction des activités du quotidien pour créer des environnements rassurants.

Tout a été pensé pour développer et stimuler au maximum leurs capacités intellectuelles, sociales et physiques. C’est ainsi que de nombreux ateliers ont été mis en place, afin de leur offrir un rythme de vie « ordinaire ». Jardinage, cuisine, bricolage, sport, autant d’activités physiques et intellectuelles, indispensables à leur bon développement personnel, mais aussi à leur intégration sociale.

Les premiers occupants sont entrés en avril dernier dans un des foyers. Les deux autres, toujours en construction ouvriront quant à eux leurs portes après un délai d’« acclimatation » d’environ un an par foyer. L’inauguration officielle de ce bâtiment aura lieu fin septembre 2017.

Mélanie De Lima

Consultez en ligne NEOMAG #07

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
vendredi 7 juillet 2017


Article de notre partenaire

NEOMAG
Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires