Le Quotidien des enjeux du développement durable !

mardi 25 avril 2017

Comment éviter les légionnelles dans un système de production d'ECS ?
facebook twitter linkedin scoopit

Comment éviter les légionnelles dans un système de production d’ECS ?
Santé-Environnement

Publié le jeudi 2 février 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Si vous concevez des systèmes de CVC ou gérez un établissement recevant du public, un de vos pires cauchemars s’appelle Legionella. Un microclimat avec peu de filtration d’air peut favoriser le développement d’un grand nombre de bactéries, y compris le genre Legionella. Découvrez nos conseils pour l’éviter et produire de l’eau chaude sanitaire saine en toute sécurité, même en grande quantité.

Qu’est-ce que la Legionella ?

La bactérie du genre Legionella fut découverte en 1976 dans le contexte d’un cas atypique de pneumonie ayant infecté des vétérans de l’American Legion qui séjournaient dans un hôtel de Philadelphie. Les médias la baptisèrent « La maladie du légionnaire » et l’agent pathogène fut dénommé Legionella pneumophila. La célèbre bactérie est un micro-organisme qui vit dans les environnements d’eau artificielle et les milieux humides, tels que les plans d’eau, les mers, les sols humides, la mousse, la sciure, et aussi dans les systèmes de distribution d’ECS.

Visualisation 3D de la Legionella pneumophila
Visualisation 3D de la Legionella pneumophila

La Legionella dans les systèmes de production d’ECS

Ces bactéries prolifèrent dans les milieux artificiels tels que les réfrigérateurs, les climatiseurs, les chauffe-eau et ballons d’eau chaude ainsi que dans les dispositifs médicaux dont la surface est en contact avec l’eau. Leur développement est encouragé par une qualité de l’eau insuffisante dans les systèmes de distribution, un fonctionnement inapproprié et une surveillance sanitaire insuffisante des appareils et des systèmes.

De quoi la Legionella se nourrit-elle ?

Les sources de contamination les plus communes sont les systèmes de production d’ECS et de climatisation. La bactérie pénètre dans l’organisme par inhalation et peut provoquer une pneumonie atypique, accompagnée d’une fièvre avec d’importants maux de tête, des frissons, la diarrhée et des difficultés respiratoires. Si la bactérie se propage dans une plage de température comprise entre 20 et 50 degrés, la température idéale pour son développement est à 38°C. Elle ne se reproduit plus dès que la température de l’eau dépasse les 50°C et meurt au-delà de 70°C. La prolifération de la bactérie Legionella dans les systèmes d’ECS est favorisée par la présence de biofilms et de dépôts mécaniques dans lesquels vivent d’autres bactéries. Cela concerne particulièrement certains systèmes mal conçus - ces systèmes ne disposant pas de dispositif de circulation d’eau, leur volume surdimensionné provoque une stagnation temporaire de l’eau et crée une « impasse ». 

Comment éliminer le risque légionnelle ?

Il est possible d’éliminer la Legionella en utilisant une méthode chimique ou thermique. La Legionella ne prolifère pas autant dans les systèmes d’ECS propres exempts de biofilms, d’où l’importance d’une conception bien étudiée et d’une installation soignée. Il est possible de prévenir la prolifération de la bactérie dans les systèmes de distribution d’eau en ayant recours à des solutions techniques adaptées :

  • Aux points de tirage, la température de l’eau consommable doit être supérieure à 55°C.
  • Veillez à ce que l’eau soit chauffée à 70 - 80°C de temps à autre, afin d’obtenir une désinfection thermique.
  • Utilisez un système de circulation d’ECS.
  • Supprimez les ruptures de l’isolation thermique et remplacez les matériaux isolants usés, humides ou non conformes aux exigences des nouveaux dispositifs d’isolation d’une épaisseur adaptée et une conductivité thermique aussi faible que possible.
  • Désinfectez périodiquement les conduites d’ECS.
  • Équilibrez correctement le système afin d’éliminer les zones à trop faible débit qui présentent le risque de températures trop basses ou de stagnation de l’eau.
  • Éliminez les zones d’« impasse  ». S’il n’est pas possible d’exclure de telles bifurcations, l’eau qu’elles contiennent doit être surchauffée régulièrement.
  • Veillez à entretenir votre installation afin qu’elle soit impeccable d’un point de vue technique et sanitaire.

2014 : année record du nombre de cas de légionellose signalés

Avec 6.941 cas signalés, l’année 2014 a enregistré le pic de légionellose en UE/EEE avec un taux d’incidence de 13,5 cas/1.000.000, le plus haut jamais observé. Ce taux est cohérent avec la tendance à la hausse constatée sur la période 2009 – 2014. La France, l’Allemagne, l’Italie, le Portugal et l’Espagne ont représenté 74 % du total des cas.

Quelle est la solution ?

La pureté des systèmes de distribution d’eau d’un point de vue microbiologique est particulièrement importante dans les grandes infrastructures (hôtels, piscines, spas et hôpitaux). Afin de diminuer le risque de contamination par la Legionella, il faut veiller à une température adéquate de l’eau lors de sa préparation et son stockage. 

Découvrez le chauffe-eau horizontal haut débit Hoval Modul-Plus® 

Vous concevez des systèmes de chauffage et préparation d’ECS ?
Envoyez votre demande d’information à Hoval et demandez une offre

Consultez nos sites : www.general-technic.lu et www.hoval.lu

Auteur : Lacoste Baptiste – Blog Hoval France

Communiqué par General Technic / Hoval Luxembourg

Publié le jeudi 2 février 2017


Article de notre partenaire
Santé-Environnement
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires