Le Quotidien des enjeux du développement durable !

vendredi 18 août 2017

Au défi des besoins économiques, industriels et sociétaux
facebook twitter linkedin scoopit

Au défi des besoins économiques, industriels et sociétaux
Recherche & Eco-Innovation

Publié le jeudi 25 août 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

LIST : le premier rapport annuel disponible en ligne !

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) est heureux d’annoncer la sortie de son premier rapport annuel depuis sa création, le 1er janvier 2015, par le regroupement des centres de recherche Gabriel-Lippmann et Henri-Tudor. L’objectif du regroupement était de recentrer les activités RDI sur le développement de technologies et de les aligner sur les priorités de croissance économique et industrielle du Luxembourg. Pari réussi comme vous pourrez le découvrir dans ce premier rapport annuel.

En effet, les priorités stratégiques du LIST ont été identifiées pour renforcer la politique de diversification économique et de croissance intelligente du gouvernement luxembourgeois. Ainsi, l’organisation mise en place par le LIST repose sur un schéma matriciel où les trois départements technologiques (science et technologies des matériaux, technologies de l’information et technologies de l’environnement) développent l’expertise, le savoir-faire et les briques technologiques qui alimentent quatre programmes intersectoriels consacrés aux villes (Smart Cities), à l’espace (Smart Space), à la finance (Smart Finance) et à l’industrie (Smart Manufacturing). Ces programmes permettent d’accompagner l’effort national visant à transformer le Luxembourg en une « Smart Nation ». Ils permettent aussi de mettre la recherche contractuelle du LIST à la hauteur de ses ambitions. En 2015, le LIST a ainsi multiplié ses collaborations avec des PME et grands groupes. 60 % des contrats signés l’ont été avec des entreprises luxembourgeoises et européennes. 42 % de ces entreprises appartiennent au secteur de la production manufacturière, suivi du secteur des technologies de l’information, de la construction, de la santé, de la gestion de l’eau, de l’énergie, de l’espace, de la mobilité, du transport, de la logistique et de la finance.

Renforcer les synergies

Pour pouvoir être cette locomotive de l’ambition nationale en matière d’innovation, le LIST doit maximiser les synergies avec l’ensemble des acteurs de l’innovation au Luxembourg, dont les industriels multinationaux, les clusters industriels et les PME, les agences de financement et de promotion de l’innovation telles que le Fonds national de la Recherche (FNR) et l’Agence nationale pour la recherche et l’innovation Luxinnovation, les différents ministères luxembourgeois, les instituts de recherche comme le Luxembourg Institute of Health (LIH), le Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER) et l’Université du Luxembourg.

Les collaborations avec ces derniers ont été nombreuses en 2015 : 17 projets de recherche menés avec l’Université du Luxembourg dont 3 financés par le programme Horizon2020, premiers contacts pour la mise en place d’une école doctorale conjointe avec l’Université du Luxembourg, ainsi que d’un programme de formation pour les doctorants, lancement d’un nouveau projet d’envergure avec le LISER, discussion sur des axes de travail communs avec le LIH, collaboration renforcée avec Luxinnovation pour mettre en place des partenariats durables avec les entreprises, 10 nouveaux projets dans les programmes du FNR, etc. Ces collaborations seront renforcées dans les années à venir. La concentration, depuis l’été 2015, de tous ces acteurs sur un site unique, le Belval Innovation Campus, soutient cette forte dynamique.

Une autre mission du LIST est celle d’être un support, par l’innovation et la recherche, à la définition, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques nationales. Le LIST a ainsi apporté en 2015 son savoir-faire et son expertise à plusieurs ministères dont le ministère du Développement durable et des Infrastructures, le ministère des Affaires étrangères, le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, et bien d’autres.

Promouvoir l’innovation « made in Luxembourg »

De concert avec ses différents partenaires institutionnels et privés, le LIST contribue également activement à la réindustrialisation du Luxembourg, non seulement en construisant des partenariats durables avec les acteurs économiques luxembourgeois pour consolider leur implantation au Luxembourg, mais aussi en développant une stratégie de coopération à travers toute l’Europe et à l’international pour accroître la visibilité et l’attractivité industrielle et d’accueil du pays. En 2015, le LIST a ainsi signé 203 contrats avec des partenaires étrangers (européens et internationaux).

Le Luxembourg possède des atouts considérables pour se hisser au premier plan des pays les plus innovants en Europe : un dynamisme économique et financier fort, une situation politique stable et volontariste, des infrastructures modernes et connectées, une population multiculturelle en pleine croissance, un tissu industriel varié et des organismes de recherche à fort potentiel, dont le LIST est la pierre angulaire. De plus, le Luxembourg se démarque par une situation géographique centrale en Europe et un facteur d’échelle unique, du quartier à la ville, jusqu’au pays. Par conséquent, à l’heure où les plus grandes innovations ont besoin de terrains de test et d’expérimentation au préalable d’une exploitation à plus grande échelle, le Luxembourg dispose de potentialités uniques de déploiement de produits et services innovants permettant de les tester en condition réelle et à différentes échelles. Le LIST contribue avec ses partenaires locaux, mais également européens à faire du Luxembourg un vaste laboratoire d’expérimentation et de test de leurs produits et services.

Des investissements conséquents

En 2015, le LIST a également travaillé à la conception et l’implémentation d’infrastructures technologiques offrant aux entreprises une combinaison de savoir-faire, méthodes, expertises, outils et équipement permettant d’accélérer le développement et la maturation de produits et services destinés à être déployés sur le marché. Il a pour cela misé sur une approche collaborative, centrée sur la valorisation des chaînes de valeurs industrielles et les synergies multi-partenariales. Cette stratégie a ainsi été initiée en 2015 dans deux projets d’envergure, celui de la mise en place au Luxembourg d’un National Composite Centre – Luxembourg avec des multiples partenaires industriels et celui de doter le Luxembourg d’un supercalculateur et sa mise en réseau à travers des partenariats stratégiques avec la France, l’Italie et l’Espagne.

Un socle scientifique et technologique fort

L’ambition du LIST de servir le développement économique du Luxembourg est doublée d’une exigence de qualité scientifique, qui est le fondement de sa crédibilité et de son attrait auprès de ses partenaires. En 2015, les indicateurs d’excellence scientifique fixés dans le Contrat de Performance signé avec l’État ont été largement dépassés, signe qu’un RTO comme le LIST orienté avant tout recherche appliquée et développement technologique peut en même temps contribuer de manière significative à la production et au transfert de connaissances scientifiques de haut niveau. Les chercheurs du LIST ont publié 188 articles scientifiques avec un facteur d’impact égal ou supérieur à 2 dans des revues internationales et des proceedings de conférences. Ils étaient également nombreux à participer en tant que membres à des comités de lecture de journaux scientifiques ou comités de programmes de conférences scientifiques internationales. L’accueil de 6 visiteurs scientifiques témoigne, quant à lui, de la bonne dynamique du réseau académique du LIST. Enfin, le LIST a assuré, en collaboration avec l’Université du Luxembourg et des universités étrangères, l’encadrement de 72 doctorants, dont 20 ont soutenu avec succès leur thèse de doctorat en 2015.

Du point de vue technologique, le portefeuille de brevets du LIST dans des domaines d’intérêt stratégique ne cesse de se développer. En 2015, les demandes de dépôt de brevet ont augmenté de près de 40 %. La mise en place en 2015 d’un showroom technologique au rez-de-chaussée de la Maison de l’innovation permet, quant à elle, de présenter à l’industrie et au grand public les derniers développements scientifiques et technologiques du LIST. Des résultats impressionnants qui laissent entrevoir un bel avenir pour le LIST !

Téléchargez le rapport annuel 2015 du LIST (PDF – 4,1mo) 

Photo : Maison de l’Innovation à Belval - crédit photo www.umbelval.lu

Communiqué par LIST – www.list.lu

Publié le jeudi 25 août 2016


Recherche & Eco-Innovation
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires