Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Aide humanitaire : les engagements du Luxembourg
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Aide humanitaire : les engagements du Luxembourg

Politique & Gouvernance

Publié le
lundi 19 août 2013 à 10:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

En cette Journée mondiale de l’aide humanitaire, et alors qu’un bilan positif a été tiré il y a quelques mois déjà quant à l’action du Luxembourg en terme d’aide humanitaire , le ministère des Affaires étrangères publie aujourd’hui un communiqué sur l’action luxembourgeoise en faveur des plus démunis face aux guerres, aux catastrophes ou tout simplement face à la vie.

Le Luxembourg privilégie les actions offrant de l’autonomie et de la dignité aux communautés

Quelle est l’importance que le Luxembourg accorde à l’aide humanitaire ?

Conformément à sa stratégie en matière d’action humanitaire, le Luxembourg a soutenu en 2012 des interventions dans les trois phases - l’urgence, la transition et la prévention - pour un montant total de 41.388.224 euros. Selon le Global Humanitarian Assistance Report 2013, le Luxembourg et la Suède sont les donateurs humanitaires les plus généreux du Comité d’aide au développement de l’OCDE en 2012 (0,16% respectivement 0,14% de leur RNB). Le Luxembourg figure également en tête de liste des contributions par tête d’habitant (142 dollars).

Quels sont les défis actuels ?

Au cours des dernières années, l’espace humanitaire s’est réduit et l’accès aux populations vulnérables est devenu plus difficile. Les attaques et les enlèvements visant des travailleurs humanitaires se multiplient. En République démocratique du Congo, au Rwanda, en Tchétchénie, au Pakistan, au Yémen ou encore en Syrie les emblèmes des organisations humanitaires ne les mettent plus à l’abri d’agressions.

Un nombre croissant de crises complexes et chroniques, souvent exacerbées par des catastrophes naturelles, plongent les plus démunis dans un cercle vicieux de pauvreté. Le développement démographique, l’urbanisation, le changement climatique, la flambée des prix alimentaires et la crise financière augmentent la vulnérabilité des plus pauvres.

Quelle stratégie faut-il adopter pour faire face à ces défis ?

La communauté humanitaire ne reste pas désemparée face à ces tendances, au contraire. Afin de répondre de manière plus efficace et plus durable à ces situations de crise, mitiger leurs impacts, voire les anticiper, il faut investir davantage dans des programmes de prévention, de réduction des risques et de renforcement de la résilience des populations vulnérables. Une communauté résiliente résiste mieux aux chocs, s’adapte à son environnement et se relève plus rapidement après une catastrophe. Pour soutenir au mieux des programmes de résilience, le Luxembourg vient de rendre ses instruments de financement plus flexibles, pour aller au-delà des durées limitées des contributions humanitaires et faire le lien avec les programmes de développement. L’objectif est de pérenniser les changements positifs, de s’attaquer aux causes structurelles et chroniques et d’avoir un impact durable.

Quelles sont les particularités de l’aide humanitaire luxembourgeoise ?

Le Luxembourg privilégie les actions offrant de l’autonomie et de la dignité aux communautés, notamment à travers des bourses familiales, des transferts d’argent ou de coupons, ou les activités génératrices de revenu.

Depuis 2010, le Luxembourg soutient le projet emergency.lu, une solution mobile de communication par satellite offrant de la connectivité aux organisations humanitaires en vue d’une meilleure coordination sur le terrain, en cas d’urgence et dans des situations chroniques.

Finalement, le Luxembourg est en faveur d’évaluations communes des situations et des besoins humanitaires. Face à un environnement en constante mutation, les organisations humanitaires doivent avoir une compréhension approfondie des contextes et garder une proximité avec les communautés afin de répondre au mieux à leurs besoins.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères (Direction de la coopération au développement) / Photo UN Photos/Tobin Jones

Publié le
lundi 19 août 2013


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires