Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
« Act now ! Global verstoen, lokal agéiren »
facebook twitter linkedin scoopit

« Act now ! Global verstoen, lokal agéiren »

Droits humains & solidarité

Publié le
jeudi 10 novembre 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Huit projections - 14 ONG - un objectif : en cette Année internationale de la Compréhension mondiale, la septième édition du festival « Cinéma du Sud », intitulée « Act now ! Global verstoen, lokal agéiren », a débuté jeudi 13 octobre au Ciné Utopia à Luxembourg-Ville. Les organisateurs vous convient à assister, tous les jeudis jusqu’au 8 décembre, à des projections traitant des conséquences de la mondialisation, – tantôt sur un ton sérieux, tantôt sur le ton du divertissement, mais toujours avec un esprit critique.

Après une courte pause pour les congés de la Toussaint, le festival reprend avec un ton plus grave le 10 novembre avec le documentaire « Not my Life » de Robert Bilheimer, lauréat du Harlem International Film Festival en 2012, qui aborde la traite des êtres humains dans le monde et l’esclavage moderne. Le 17 novembre, c’est un film crucial sur les réfugiés de guerre, « On the Bride’s Side », qui sera à l’affiche. Ce film est plus que jamais d’actualité et démontre l’importance du courage civique sur un continent de plus en plus renfermé sur lui-même et en cruel manque d’humanité. Le 24 novembre, avec un petit clin d’œil, le film d’animation « Les 18 fugitives » racontera l’histoire incroyable de 18 vaches palestiniennes déclarées ennemies de l’État par l’armée israélienne et devenues ainsi le symbole de la résistance. Avec le film « Burden of Peace », le 1er décembre sera placé sous le thème de la justice et du pouvoir de l’action individuelle. Le combat de la procureure guatémaltèque Claudia Paz y Paz contre le génocide et la corruption redonne l’espoir dans l’un des pays les plus violents du monde. « Femmes pour la planète » de Marie-Monique Robin, film de clôture du festival le 8 décembre présentera les portraits de six femmes exceptionnelles se battant pour leur vision d’un « monde meilleur » et exigeant un nouveau paradigme qui passe du « toujours plus » au « toujours mieux ».

Afin de donner aux spectateurs l’occasion de s’engager davantage pour plus de justice sociale et écologique, les projections seront suivies d’échanges avec des intervenants pour approfondir les sujets des films. Le 10 novembre Dr Roland Seligmann, président de l’association luxembourgeoise Alupse (Association luxembourgeoise pour la prévention des sévices à enfants) donnera des pistes de solutions et d’action au public. Des réfugiés et l’Agence du Bénévolat seront mis à l’honneur le 17 novembre lors la projection de « On the Bride’s Side ». Le 24 novembre, il y aura une intervention de Thierry de Lannoy de Agir pour la Paix, une organisation belge qui s’engage pour la résistance non violente et la désobéissance civile. Pour discuter de la situation de la justice et de la criminalisation des défenseurs des droits de l’homme, un ethnologue guatémaltèque sera présent le 1er décembre.

Comme pour les années précédentes, l’objectif premier des organisateurs est de sensibiliser un public très large au thème du développement durable et d’encourager les spectateurs à sortir des sentiers battus afin de mieux appréhender les conséquences globales de nos actions locales. Justice sociale, mode de vie durable et qualité de vie meilleure ne sont pas des utopies. Les films sélectionnés nous le démontrent, preuves à l’appui, avec des exemples concrets et des initiatives prometteuses, sur des sujets tels que la consommation, l’éducation, la pauvreté, la migration, la guerre civile ou encore le changement climatique.

Avec de tels sujets et de tels objectifs, le « Cinéma du Sud », comme l’année thématique, entre parfaitement dans l’Agenda 2030 dont l’ambition est une avancée en matière de durabilité et d’engagement citoyen à travers les 17 Objectifs de Développement durable (ODD).

Parmi les ONG et réseaux participants, on trouve : Action Solidarité Tiers Monde, Aide à l’Enfance de l’Inde, Amis du Tibet, ATTAC Luxembourg, Bridderlech Deelen, Caritas, Chrétiens pour le Sahel, Comité pour une Paix juste au Proche-Orient (CPJPO), Croix-Rouge luxembourgeoise, Fondation Follereau, Frères des Hommes, Klima-Bündnis, SOS Faim et SOS Villages d’Enfants Monde (certains présents depuis la première édition du festival en 2010).

Les films sont projetés chaque jeudi à 18h30 au Ciné Utopia,
Caisse du soir, ticket 7 €, prix réduit pour les détenteurs du Kulturpass

Informations et programme complet sous : www.cinemadusud.lu

Publié le
jeudi 10 novembre 2016


Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires