Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !

mercredi 18 octobre 2017

Cinquième journée du Pacte Climat : un engagement à l'unisson et aux multiples perspectives
facebook twitter linkedin scoopit

Cinquième journée du Pacte Climat : un engagement à l’unisson et aux multiples perspectives
Énergie

Publié le lundi 2 octobre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le ministère du Développement durable et des Infrastructures et myenergy, partenaire pour une transition énergétique durable, ont organisé la 5e édition de la Journée du Pacte Climat ce jeudi 28 septembre. L’engagement du pacte faisant depuis peu l’unanimité auprès des communes, cette cinquième édition était non seulement la date anniversaire d’un événement devenu majeur dans le calendrier des communes, mais également l’occasion de revenir, ensemble avec de nombreux responsables communaux, sur les accomplissements, le rôle de l’Agenda 2030 et de l’économie circulaire, et plusieurs projets novateurs par rapport à cet engagement.

Un succès avéré, au profit du climat et des citoyens

Depuis juin 2017, la totalité des communes luxembourgeoises sont signataires du Pacte Climat. Gilbert Théato, directeur chez myenergy, note que « le franchissement de cette étape fait date et prouve l’importance que les communes accordent à la lutte contre le changement climatique, et de la pertinence du pacte à cet égard. »

Cette année, les communes de Clervaux, Putscheid, Hesperange et Saeul se sont vu remettre leur certification, portant le nombre de communes certifiées à 86, soit 82 % des communes du Grand-Duché. La certification reconnaît les efforts, projets et accomplissements des « équipes climat » dans les communes respectives, avec notamment comme objectif de renforcer leur rôle exemplaire dans la politique climatique « Penser globalement – agir localement », de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la facture énergétique ainsi que de stimuler les investissements locaux et régionaux.

Ensuite, des projets novateurs à Clervaux, Hesperange et Putscheid, ainsi que leurs avancées au niveau des 79 mesures du catalogue, ont permis à ces trois communes de franchir le seuil des 75 % de conformité, et ainsi de rejoindre le club des communes certifiées « European Energy Award® Gold ». Quelques exemples de projets à relever sont la création d’un atelier technique unique et central à Clervaux dont le système de chauffage se base sur une pompe à chaleur et un accumulateur de glace, la rénovation énergétique en trois unités de logements sociaux de la maison de maître à Merscheid et l’introduction de comptes d’épargne énergétique à Hesperange, permettant aux citoyens et entreprises de surveiller leur consommation d’énergie et de la comparer à des ménages ou entreprises similaires.

Des communes résolument tournées vers l’avenir : cap sur l’Agenda 2030 et l’économie circulaire

La ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, a félicité les communes pour leurs succès, qui contribuent aux responsabilités que le Luxembourg tient à assumer au sein de la communauté internationale, notamment par rapport à la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Ce document représente une « feuille de route » pour le développement durable et partage la responsabilité entre les pays, tout comme entre les différents acteurs, publics et privés. Les points de chevauchement entre le Pacte Climat et l’Agenda 2030 sont en effet nombreux et concernent par exemple la planification énergétique ou encore les normes de construction.

Camille Gira, secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, a souligné que c’est grâce à des partenariats multi-acteurs à l’exemple du Pacte Climat que le Grand-Duché se montre à la hauteur des défis environnementaux, dont l’actualité internationale ne cesse de rappeler l’urgence.

Puis, l’économie circulaire fait son entrée dans le Pacte Climat cette année. Dans une première étape, l’équipe en charge du Pacte Climat a identifié les champs d’activités communales pertinents pour la promotion de l’économie circulaire : parmi lesquels la gestion des ressources, la flexibilité d’exploitation et la sensibilisation. Concrètement, un catalogue additionnel a été élaboré, dont les deux douzaines de mesures se répartissent sur les six domaines du Pacte Climat. Pour faciliter le travail des communes, du matériel de travail a été préparé en collaboration avec le « hotspot » de la commune de Wiltz et Luxinnovation. Reste à voir quelle commune sera pionnière et se fera décerner le badge « Klimapakt Économie circulaire » en première.

Des projets novateurs au service de la participation

Une autre nouveauté de l’année 2017 est le lancement de la certification « Klimapakt – Loftqualitéit », qui reconnaît l’engagement des communes pour améliorer la qualité de l’air.

Pour être éligibles, les communes doivent d’un côté atteindre un certain score au niveau du Pacte Climat, et de l’autre côté faire usage d’un calculateur d’émissions, appliqué à sa flotte de véhicules. La commune doit essentiellement faire preuve d’un engagement durable en faveur de la qualité de l’air, et ses efforts feront l’objet de procédures de vérification et de validation afin de pouvoir être certifiés. L’année du lancement même, c’est la commune de Hesperange qui a su se faire certifier ses nombreuses mesures en la matière. Les communes certifiées profitent d’un éventail d’outils de communication supplémentaires.

Ensuite, c’est le monde associatif qui est appelé à participer à un nouveau concours. Mandaté par le MDDI, l’Oekozenter Pafendall a.s.b.l. a développé en collaboration avec myenergy le concept du « Klimaconcours », qui rend plus visibles les activités des associations en matière de protection du climat, récompense les projets phares et donne les moyens aux communes de se mesurer entre elles. Thierry Lagoda du Oekozenter Pafendall précise que « ce concours permettra de sensibiliser les membres des associations à la protection du climat, de gagner les associations en tant que multiplicateurs et de promouvoir, en dernière analyse, la réalisation de mesures concrètes ».

Finalement, le nouveau projet INTERREG GReENEFF et les modalités de participation des communes ont été présentés. Lancé en 2016, ce réseau transfrontalier soutient la réalisation et l’encadrement de projets-pilotes en Sarre, en Rhénanie-Palatinat, au Luxembourg, en Moselle et en Wallonie. L’objectif de cette initiative est le développement écologique dans le domaine de l’aménagement urbain durable des quartiers (éco-quartiers) et des logements sociaux à haute performance énergétique.

Devenu un rendez-vous incontournable pour les communes, cette édition de la Journée du Pacte Climat a à nouveau su encourager toutes les parties intéressées à poursuivre leurs engagements et à s’impliquer davantage encore dans la mise en œuvre et la promotion d’une politique énergétique et climatique durable.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures et myenergy

Publié le lundi 2 octobre 2017


Article de notre partenaire
Énergie
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires