Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
5.000€ en faveur de la scolarisation des enfants de Basse en Gambie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

5.000€ en faveur de la scolarisation des enfants de Basse en Gambie

Qualité de vie

Publié le
jeudi 3 avril 2014 à 06:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Suite à la 53e édition du Bazar International, Madame Marie-Hélène Ehrke-Harf, sa présidente et les membres du comité, ont remis un chèque de 5.000€ à Sophie Molitor, directrice de SOS Villages d’Enfants Monde, en faveur du programme de renforcement des familles de Basse en Gambie et plus particulièrement de son volet éducatif.

Concrètement, les 5.000€ du Bazar serviront à payer frais de scolarité, bourses, fournitures, uniformes, soutien scolaire…

Chaque année, le Bazar International réunit quelque 30.000 visiteurs de tous les horizons se retrouvant autour d’une bonne cause dans une ambiance multiculturelle pour dialoguer, partager, goûter des spécialités et acheter des objets d’artisanat du monde entier proposés par quelque 70 stands. L’édition 2013 n’a pas failli à la règle, elle a été un plein succès et a permis une fois encore de soutenir une centaine d’associations et de projets caritatifs au Luxembourg et dans les pays en voie de développement.

C’est le programme de renforcement des familles de Basse en Gambie qui a été retenu par le comité de direction du Bazar comme une des 95 œuvres caritatives bénéficiaires des recettes de la 53ème édition. Sophie Molitor a remercié la Présidente et le Comité d’organisation pour leur précieuse aide depuis de longues années déjà et en particulier pour ce programme en faveur des enfants défavorisés de Basse grâce auquel : « Les enfants seront assurés d’aller à l’école au lieu de devoir travailler pour venir en aide à la famille ou pire encore d’échouer dans la rue ». Concrètement, les 5.000€ du Bazar serviront à payer frais de scolarité, bourses, fournitures, uniformes, soutien scolaire…

Petit pays enclavé dans le Sénégal, la Gambie est très pauvre. Santé et éducation y sont toujours des défis majeurs. La ville de Basse, située à 400km à l’est de Banjul la capitale, abrite depuis 2007 un Village d’Enfants SOS. En 2010, SOS Gambie y a démarré un programme de renforcement des familles reconduit depuis 2013. A terme, il viendra en aide à 1.000 enfants qui risquent de perdre la prise en charge parentale et à leurs tuteurs, des familles de cinq communautés. Il a pour objectif de consolider les familles précarisées en leur permettant d’accéder à une autonomie financière pour qu’elles puissent assurer une alimentation équilibrée, des soins de santé et la scolarisation de leurs enfants. Plus largement, il s’agit de renforcer les communautés pour qu’elles œuvrent à la réduction des violations des droits de l’enfant dans ce pays où la situation des droits humains, celle des filles et des femmes en particulier, reste très préoccupante.

Communiqué par SOS Village d’Enfants Monde

Publié le
jeudi 3 avril 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires