Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Klima-Bündnis Lëtzebuerg, énergie, Accord de Paris, lois Climat, Pacte Climat, énergies renouvelables, mobilité, efficience énergétique, alimentation équitable, gouvernement et des institutions européennes, actions en faveur du climat, climat
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

25 ans d’action pour le climat

Énergie

Publié le
mardi 1er juin 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Klima-Bündnis Lëtzebuerg mène des actions en faveur du climat depuis 25 ans avec de nombreuses communes du Luxembourg. Ce réseau national représente actuellement plus de deux tiers de la population et fait partie d’une alliance européenne en constante évolution.

Le réseau européen Alliance pour le climat a vu le jour en 1990 et a pris de l’ampleur dans la mouvance du sommet de la Terre de Rio de Janeiro(1992).

On a vraiment réalisé à cette époque qu’il y a un réel problème avec le climat dû à la combustion des énergies fossiles d’une part, et une urgence d’agir pour les forêts tropicales qui se dégradent en raison de la déforestation, notamment en Amazonie , explique Paul Polfer, coordinateur national.

Dès le départ, le cadre était posé : l’Alliance pour le climat avait des actions à mener tant au niveau des antennes nationales qu’en faveur des peuples indigènes.

En 1995, deux ONG – Action Solidarité Tiers-Monde (ASTM) et Mouvement Écologique – ont lancé un appel aux communes luxembourgeoises désireuses d’agir en faveur de la protection du climat. Aujourd’hui, ces deux organismes coordonnent toujours le Klima-Bündnis Lëtzebuerg.

Au bout de 25 ans, cette alliance a bien entendu évolué. Il y a actuellement 1.850 membres (communes, communautés de communes, etc.) dans 27 pays européens. Au Luxembourg, nous avons commencé avec 5 communes et nous en rassemblons maintenant 40.

Rassembler, représenter, défendre

Le champ des actions a également été élargi avec le temps et l’implication des membres. En 1995, il fallait avant tout sensibiliser aux problématiques encourues par les forêts amazoniennes et leurs habitants indigènes, grâce à des modules pédagogiques pour les écoles, des conférences, des expositions, la prise de paroles dans les commissions communales, etc. À présent, les partenariats avec des peuples amazoniens se poursuivent et sont complétés par d’autres avec des communautés d’Afrique et d’Asie. L’Alliance continue à éveiller les esprits pour que nos modes de consommation n’aient plus d’impact négatif sur ces régions – tant au niveau environnemental que des droits humains. Elle agit également en tant que lobby vis-à-vis du gouvernement et des institutions européennes - notamment dans le cadre de l’accord de libre-échange Mercosur, qui ne prend pas en compte la protection des forêts tropicales.

Au niveau des communes, les thèmes initiaux – efficience énergétique, énergies renouvelables, mobilité – ont été rejoints par l’alimentation équitable, bio, régionale. L’Alliance encourage la coopération, le partage de bonnes pratiques pour intégrer les citoyens, les écoles et autres acteurs aux discussions. Il est également devenu un véritable porte-parole des communes auprès des instances politiques. Il est par exemple intervenu dans les discussions concernant le Pacte Climat 2.0 luxembourgeois, dont la première version n’avait que peu pris en compte l’avis des communes.

Nous n’avons pas eu satisfaction sur tout, mais je dois dire qu’avec le ministère de l’Environnement et du Climat, MyEnergy ainsi que les autres associations partenaires, les pourparlers des derniers mois ont été très fructueux et nous sommes satisfaits de l’évolution du Pacte Climat 2.0 par rapport à sa version initiale.

Repenser son mode de fonctionnement

Depuis les années 90’, l’attention portée aux enjeux climatiques a pris une autre ampleur.

Il y a 30 ans, le cadre politique était tout à fait différent, il n’y avait pas d’Accord de Paris, de lois Climat, de Pacte Climat, etc. »

Cette année, pour s’adapter à ces changements, l’Alliance entreprend une réflexion afin de revoir ses objectifs et son mode de fonctionnement. Cela passe par des groupes de travail au niveau européen et par des discussions internes avec les coordinateurs et les communes au niveau national. « Plus on est de communes, plus on est fort pour poser nos revendications mais aussi pour agir sur le territoire des communes ! Nous sommes bien entendu toujours prêts à venir présenter l’Alliance et ses actions aux communes intéressées à nous rejoindre ! , conclut Paul Polfer.

L’actualité du Klima-Bündnis Lëtzebuerg en 2021 :

Op Kannerféiss duerch d’Welt : une action de mobilité douce pour écoles, maisons relais et crèches : https://www.klimabuendnis.lu/fr/op-kannerfeiss-duerch-dwelt-2021/

Change the Future : un outil en ligne pour impliquer les habitants des communes en leur proposant 24 challenges en durabilité : https://www.change-the-future.lu/fr

Conscious City Walks : une offre multilingue et critique à l’égard des consommateurs pour tous ceux qui veulent examiner de plus près notre mode de vie : https://www.klimabuendnis.lu/eindruecke-von-den-conscious-city-walks-luxembourg/. De nouvelles dates pour Luxembourg-ville et Esch-sur-Alzette seront programmées pour l’été.

Formations pour enseignant(e)s : Pour l’instant toutes les formations sont complètes. Découvrez les sujets proposés : https://www.klimabuendnis.lu/fortbildungsangebote-zum-globalen-lernen/

Podcast : Découvrez toutes les éditions jusqu’à présent du podcast « Anescht liewen » : https://open.spotify.com/show/0KaOUlvsr4T7tB6ml4ButU

Marie-Astrid Heyde avec Klima-Bündnis Lëtzebuerg, partenaire d’Infogreen
Article tiré du dossier du mois Énergie, ville : soyons énergiphiles !

Publié le
mardi 1er juin 2021


Article de notre partenaire

Klima-Bündnis Lëtzebuerg
Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires